DUBAÏ ÉLARGIT SES RELATIONS COMMERCIALES ET D’INVESTISSEMENT AVEC L’AFRIQUE

DUBAÏ ÉLARGIT SES RELATIONS COMMERCIALES ET D’INVESTISSEMENT AVEC L’AFRIQUE

L’autorité de Dubaï en charge de la promotion du commerce a annoncé avoir investi plus de 27 millions de dollars dans l’élargissement de ses relations bilatérales avec plusieurs pays africains de premier plan au cours des trois dernières années.

La Chambre de commerce et d’industrie de Dubaï (DCCI) a dévoilé le volume des investissements au cours d’une tournée promotionnelle au Nigeria et dans d’autres pays partenaires commerciaux sur le continent africain.

S’exprimant devant des journalistes locaux, le directeur du marketing et de la communication de la DCCI, Rami Halawani, a déclaré que la consolidation des investissements reflétait l’importance grandissante de l’Afrique comme source touristique, commerciale et d’investissement.

« Notre ambitieuse stratégie d’expansion internationale nous a permis de promouvoir les échanges et les investissements bilatéraux et de susciter l’intérêt pour Dubaï tout en attirant les entreprises et investisseurs étrangers dans l’émirat », a-t-il ajouté.

La DCCI compte actuellement des bureaux en Éthiopie, au Ghana, au Mozambique et au Kenya, et entend s’implanter au Nigeria, en Angola, en Ouganda et sur les marchés africains prometteurs.

Selon les données de la DCCI, les échanges commerciaux entre Dubaï et l’Afrique ont progressé de plus de 700 % depuis 2002, tandis qu’entre 2008 et 2013, les échanges bilatéraux entre les deux partenaires ont progressé de 141 % pour s’élever à 25 milliards de dollars.

En 2016, les EAU étaient le second plus important investisseur en capital en Afrique et le premier au Moyen-Orient, avec des investissements d’un total de 11 milliards de dollars, selon fDi Intelligence. Par comparaison, la valeur totale des investissements du pays arrivant au 5e rang, l’Arabie Saoudite, s’élevait à 3,8 milliards de dollars. Les EAU représentent également le premier partenaire commercial de l’Afrique dans le Golfe.

Par conséquent, les entreprises africaines considèrent Dubaï comme une destination stratégique où s’établir et avoir une présence régionale pour attirer les capitaux de leurs marchés domestiques. Selon les données du gouvernement, plus de 17 000 entreprises africaines sont enregistrées auprès de la Chambre de Dubaï, contre seulement 7 000 en 2012.

« Dubaï est parfaitement positionnée pour servir de passerelle pour les entreprises africaines recherchant des opportunités de croissance et souhaitant facilement élargir leur présence au CCG, en Asie et en Europe », a commenté Son Excellence Hamad Buamim, Président et PDG de la DCCI.

Nous avons remarqué que vous n'avez pas téléchargé notre rapport exclusif sur les investissements hôteliers.

En savoir plus sur les opportunités lucratives à Dubaï.

Accéder au rapport

Remplissez le formulaire pour accéder à votre rapport exclusif !

Chiffre invalide

Merci d'avoir téléchargé le Rapport sur les investissements hôteliers