L’Expo 2020 augure d’une nouvelle ère exceptionnelle pour Dubaï

L’Expo 2020 augure d’une nouvelle ère exceptionnelle pour Dubaï

Avec l’ouverture de l’Expo 2020 Dubai le 1er octobre, les yeux du monde entier se tournent de nouveau vers Dubaï. Représentant la vitrine de tout ce que l’émirat peut offrir, le ‘plus grand spectacle au monde’, tel qu’il est surnommé, braque les projecteurs sur le statut de Dubaï parmi les plus grandes métropoles au monde et les villes affichant la croissance la plus rapide. 

Bien que l’Expo 2020 représente l’aboutissement de plus de huit années de planification et d’investissements de plusieurs milliards de dollars dans les infrastructures, les dirigeants de Dubaï se sont fixé des objectifs à plus long terme en termes d’impact de l’Expo sur l’économie de la ville et sur sa société. 

Cette approche est soulignée par l’intérêt porté sur l’héritage de l’Expo et sur la manière dont l’ouverture officielle de l’événement marque le début de la prochaine, et sans aucun doute plus importante, phase de développement de Dubaï. 

Héritage physique de l’Expo 

Lorsque l’Expo 2020 Dubai fermera ses portes en mars 2022, le quartier construit pour cette occasion et qui abrite l’événement à Dubai South, sera transformé dans le District 2020, une ville intelligente intégrée qui, selon les autorités gouvernementales, deviendra un modèle mondial du développement urbain durable. 

Le quartier abritera une communauté résidentielle prospère qui comptera plusieurs milliers de résidents. Les nombreux équipements de loisirs comprendront 45 000 m² de parcs et jardins, un grand espace piétonnier, 4 km de routes dédiées aux transports publics autonomes et 15 km de pistes cyclables et de jogging. 

Le District 2020 abritera également le nouveau Dubai Exhibition Centre (DEC), un centre ultramoderne polyvalent de 45 000 m² spécialement construit pour l’Expo 2020.

Héritage économique de l’Expo 

L’Expo 2020 a déjà eu un impact extrêmement positif sur le statut de Dubaï, à savoir l’une des premières destinations au monde pour l’investissement et le commerce. 

Selon le Dubai Land Department (DLD), au cours des huit premiers mois de 2021, le marché immobilier de Dubaï a enregistré sa meilleure performance depuis près d’une décennie, soutenu par la confiance des investisseurs dans l’impact de l’Expo. De janvier à août, le nombre de ventes a été 22,61 % supérieur à celui de 2020, une année où 35 401 transactions d’une valeur de 71,87 milliards d’AED avaient été enregistrées.

Le DLD anticipe un nombre total de ventes de plus de 100 milliards d’AED (27,23 milliards de dollars) avant la fin du troisième trimestre 2021. 

Les efforts du gouvernement de Dubaï pour transformer la ville en une plateforme pour les entrepreneurs du secteur des high-tech a également permis d’attirer des investisseurs du monde entier. 

Dubaï s’est hissée au premier rang de la région MENA et au quatrième rang mondial en termes d’attractivité de l’investissement étranger direct (IED) dans le domaine des terrains vierges en 2020. L’an dernier, l’émirat a enregistré 455 projets d’IED d’une valeur de 6,73 milliards de dollars, soit une croissance annuelle de 3 %. Les start-ups basées à Dubaï ont attiré environ 640 millions d’IED pour 31 contrats d’investissement au cours de la même période, selon les données de MAGNiTT, un cabinet de Dubaï qui collecte et analyse des informations sur le financement des start-ups.

En termes de valeur totale de l’IED, Dubaï se hisse au troisième rang mondial, tandis que l’analyste de l’industrie, fDi Intelligence, classe l’émirat au second rang des catégories ‘Villes majeures pour l’IED’ et ‘Potentiel économique et environnement favorable aux entreprises’ dans son rapport 2021-22 sur les Villes mondiales majeures en termes d’IED pour le futur.

Les investisseurs américains ont compté pour 21 % de l’ensemble de l’IED investi à Dubaï en 2020, suivi par la France (16 %), le Japon (11 %), le R-U (7 %) et l’Allemagne (6 %). Les cinq premiers pays sources représentent également 52 % du nombre total de projets d’IED annoncés.

Héritage urbain de l’Expo 

Le récemment dévoilé Plan directeur urbain 2040incarne les ambitions de Dubaï à long terme post-Expo 2020. 

Cette stratégie extrêmement ambitieuse, qui constitue une feuille de route du développement urbain et économique durable de Dubaï pour les 20 prochaines années, imagine une ville où les espaces verts et de loisir représentent 60 % de la superficie totale de la ville.

Plus de 5,8 millions habiteront Dubaï en 2040 – contre 3,3 millions aujourd’hui – tandis que la réputation de la ville de l’une des plus importantes destinations touristiques et commerciales au monde sera encore renforcée, avec une croissance de 134 % de son industrie hôtelière et touristique. Parallèlement, dans l’objectif de consolider la réputation de Dubaï en tant que destination balnéaire de premier plan, le Plan directeur prévoit d’augmenter la longueur totale des plages de 400 % d’ici 2040.

Les vastes investissements dans les infrastructures nécessités par le Plan directeur urbain, en particulier dans le secteur du tourisme et de l’hospitalité, représentent une bonne nouvelle pour les investisseurs hôteliers souhaitant profiter de la volonté de la ville de devenir la destination la plus visitée au monde au cours des prochaines décennies. 

Dubaï est sur la bonne voie pour devenir la destination la plus visitée au monde 

Malgré l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les déplacements internationaux, Dubaï devrait atteindre cet objectif au cours de la prochaine décennie. 

Avant la pandémie, en 2019, Dubaï a accueilli le nombre record de 16,73 millions de touristes, soit la quatrième ville la plus visitée au monde.

Au moment où l’industrie touristique mondiale entre dans sa phase de reprise post-COVID, Dubaï ouvre la voie et a accueilli 3,23 millions de visiteurs au cours des huit premiers mois de l’année et son secteur hôtelier a affiché un taux d’occupation moyen de 61 % au cours de cette période, contre 35 % en Asie du Sud-Est, 45 % aux États-Unis et 52,4 % en Europe. Les autorités des EAU ayant déclaré avec assurance que la pandémie avait été surmontée le mois dernier, l’industrie du tourisme de Dubaï devrait se redresser et connaître de nouveau une croissance rapide en 2022.

En outre, d’importants développements d’infrastructures connectés au secteur du tourisme, notamment l’expansion programmée de l’aéroport international d'Al Maktoum pour accueillir jusqu’à 160 millions de passagers par an, permettra à Dubaï de consolider sa nouvelle réputation de l’une des destinations les plus populaires au monde. 

Nous avons remarqué que vous n'avez pas téléchargé notre rapport exclusif sur les investissements hôteliers.

En savoir plus sur les opportunités lucratives à Dubaï.

Accéder au rapport

Remplissez le formulaire pour accéder à votre rapport exclusif !

Chiffre invalide

Merci d'avoir téléchargé le Rapport sur les investissements hôteliers

" + } ;