LES EAU SIMPLIFIENT LES LOIS SUR LES VISAS DE RÉSIDENT

LES EAU SIMPLIFIENT LES LOIS SUR LES VISAS DE RÉSIDENT

Le règlement autorise les travailleurs à venir dans le pays avec leurs familles pour y vivre dans la mesure où les revenus totaux de la famille sont supérieurs à 3 000 AED (815 dollars américains) si l’hébergement est fourni par l’entreprise, et 4 000 dans le cas contraire.

Les membres de la famille peuvent comprendre l’épouse et les enfants âgés de moins de 18 ans, et les filles non-mariées du travailleur.

Auparavant, les demandes de visa étaient étudiées en fonction d’une liste de professions approuvées par l’Autorité fédérale des EAU pour l’identité et l’émiratisation.

« La décision a pour objectif de renforcer la stabilité familiale des travailleurs étrangers et la cohésion sociale, ainsi que d’attirer les professionnels très qualifiés tout en maintenant un équilibre entre vie professionnelle et personnelle », a expliqué l’autorité dans une déclaration.

Le nouveau visa familial accompagne plusieurs importantes initiatives mises en place par les autorités des EAU, conçues pour permettre aux expatriés de plus facilement résider et travailler dans les émirats.

Un programme de visas de résident de 10 ans – le premier de ce genre offert dans le CCG – a été mis en place plus tôt cette année pour les investisseurs et leurs représentants ayant engagé au moins 10 millions d’AED dans l’économie du pays, ainsi que pour les entrepreneurs et les professionnels très qualifiés. Les visas sont également offerts à leurs familles.

Le gouvernement des EAU a également récemment confirmé qu’il autorisera la propriété étrangère à 100 % pour les nouvelles entreprises établies dans le pays. Auparavant, la propriété étrangère à 100 % des entreprises était réservée aux zones franches situées aux EAU.

Ces évolutions ont un impact positif sur les secteurs clés de l’économie des EAU, notamment le marché immobilier. À Dubaï, la valeur totale des transactions immobilières a progressé de 41 % par rapport à l’année précédente au cours des cinq premiers mois de 2019 pour s’élever à 34 milliards d’AED (9,25 milliards de dollars), selon les données publiées par le Dubai Land Department (DLD).

Par comparaison, la valeur totale des transactions immobilières enregistrée au cours de la même période en 2018 s’élevait à seulement 24 milliards d’AED.

Nous avons remarqué que vous n'avez pas téléchargé notre rapport exclusif sur les investissements hôteliers.

En savoir plus sur les opportunités lucratives à Dubaï.

Accéder au rapport

Remplissez le formulaire pour accéder à votre rapport exclusif !

Chiffre invalide

Merci d'avoir téléchargé le Rapport sur les investissements hôteliers