DUBAÏ FRANCHIT UNE ÉTAPE MAJEURE DANS SES RELATIONS COMMERCIALES AVEC L’AFRIQUE

DUBAÏ FRANCHIT UNE ÉTAPE MAJEURE DANS SES RELATIONS COMMERCIALES AVEC L’AFRIQUE

La valeur des échanges commerciaux hors pétrole de Dubaï avec l’Afrique sera supérieure à 1 billion d’AED (270 milliards de dollars) pour la première fois au cours de la période 2011-2019, a annoncé la Chambre de commerce de Dubaï, surclassant le précédent record de 926 milliards de dollars au cours de la période 2011-2018.

Cet exceptionnel résultat a été annoncé par Majid Saif Al Ghurair, président de la Chambre de commerce de Dubaï, au cours de son discours inaugural de la 5e édition du Global Business Forum Africa (GBF Africa), qui s’est tenu à Dubaï au mois de novembre.

Al Ghurair a indiqué que le succès du partenariat de Dubaï avec l’Afrique était essentiel pour la réussite des programmes de diversification économique à long terme de l’émirat.

« L’Afrique [est] un marché stratégique pour Dubaï et un point central de la stratégie d’expansion de la Chambre de commerce de Dubaï, et nous suivons étroitement le développement et le climat économique en Afrique pour identifier les opportunités de croissance disponibles pour nos membres », a déclaré Al Ghurair.

Dubaï est reconnue comme une importante plateforme économique par de nombreuses entreprises africaines souhaitant s’implanter sur les marchés mondiaux, certaines des plus grandes sociétés du continent, notamment le Stallion Group nigérian, établissant leurs sièges sociaux internationaux dans l’émirat.

Le nombre total d’entreprises africaines enregistrées auprès de la Chambre de commerce de Dubaï est aujourd’hui supérieur à 17 000, contre seulement 7 000 en 2012.

Selon le rapport Bridging the Red Sea d’emerge85, Dubaï est devenue « une importante plateforme pour les entreprises africaines cherchant à consolider leurs connexions internationales ».

« Dubaï est l’un des rares endroits capables de faciliter les échanges commerciaux et la logistique pour la classe moyenne africaine émergente, en particulier du Kenya, du Nigeria et d’Afrique du Sud », observe le rapport. « La ville est donc un maillon essentiel de l’essor économique de l’Afrique ».

Les relations commerciales bilatérales ont également été soutenues par l’ouverture, par la Chambre de commerce de Dubaï, de bureaux de liaison en Éthiopie, au Mozambique, au Kenya et au Ghana.

L’Afrique devient également rapidement l’un des plus importants marchés sources de Dubaï pour le tourisme et l’investissement, des marchés tels que le Nigeria affichant une croissance à deux chiffres du nombre de visiteurs au cours des 12 derniers mois, selon Dubai Tourism.

Nous avons remarqué que vous n'avez pas téléchargé notre rapport exclusif sur les investissements hôteliers.

En savoir plus sur les opportunités lucratives à Dubaï.

Accéder au rapport

Remplissez le formulaire pour accéder à votre rapport exclusif !

Chiffre invalide

Merci d'avoir téléchargé le Rapport sur les investissements hôteliers