The
First
Group

LES ZONES FRANCHES DE DUBAÏ ONT GÉNÉRÉ 107 MD DE DOLLARS EN 2018

LES ZONES FRANCHES DE DUBAÏ ONT GÉNÉRÉ 107 MD DE DOLLARS EN 2018

Dubaï a encore consolidé sa réputation de plus important centre d’affaires de la région MENA, selon de nouvelles données qui indiquent que le volume total des échanges dans les zones franches de la ville a progressé de 22 % par rapport à l’année précédente au cours des neuf premiers mois de 2018.

Les données, publiées par le Conseil des zones franches de Dubaï, indiquent que des échanges d’une valeur de 107 milliards de dollars ont été enregistrés dans les zones franches au cours de la période étudiée, comptant pour 41 % du total des échanges réalisés à Dubaï au cours de la période.

Les zones franches de Dubaï attirent depuis longtemps les investisseurs internationaux, notamment les entreprises multinationales, qui apprécient l’exemption fiscale et les droits de propriété à 100 % par les étrangers.

Les zones les plus prisées sont la Jebel Ali Free Zone, le Dubai International Financial Centre (photo), et la Dubai Airport Free Zone.

Selon le Conseil des zones franches de Dubaï, les 24 zones franches de l’émirat ont compté pour 31,9 % du PIB de Dubaï, avec des importations d’une valeur totale de 58,5 milliards de dollars et des exportations et réexportations d’une valeur de 49 milliards de dollars.

La Chine est le plus important partenaire commercial des zones franches de l’émirat, avec des volumes d’une valeur de 16 milliards de dollars, suivie par l’Arabie Saoudite (9,3 milliards de dollars) et l’Inde (9,2 milliards de dollars).

« Les zones franches représentent d’importants pôles économiques et centres d’investissement étranger direct, qui devraient encore prospérer et se développer au cours des prochaines années », a commenté le Sheikh Ahmed bin Saeed, président du Conseil des zones franches de Dubaï.

« L’économie de Dubaï repose sur les efforts déployés par les zones franches pour diversifier l’économie nationale et développer le secteur non-pétrolier en ligne avec le Dubai Plan 2021, dont l’objectif est de consolider le statut international de l’émirat et de lui permettre de s’établir comme un acteur majeur de l’économie mondiale ».

En 2018, les autorités des EAU ont dévoilé des plans autorisant la propriété à 100 % par les étrangers des entreprises basées en dehors des zones franches, et plusieurs mesures conçues pour stimuler l’économie, notamment la délivrance de visa de résidence de 10 ans aux entrepreneurs et à d’autres investisseurs internationaux.

Les développements devraient considérablement renforcer la demande sur le prospère marché immobilier de Dubai.

Dubai property investment opportunity - The First Group