DUBAÏ ENREGISTRE SA ‘MEILLEURE ANNÉE DE LA DÉCENNIE’ EN TERMES DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES

DUBAÏ ENREGISTRE SA ‘MEILLEURE ANNÉE DE LA DÉCENNIE’ EN TERMES DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES

Les transactions immobilières ont affiché une progression annuelle de 20 % en 2019, et 2020 devrait être une autre année exceptionnelle pour le secteur immobilier, grâce à l’Expo 2020 Dubai et aux nombreuses initiatives gouvernementales

Le marché immobilier de Dubaï a enregistré sa meilleure année en termes de volume de ventes depuis plus d’une décennie en 2019, le nombre total de transactions affichant une progression annuelle de 20 %.

Près de 42 000 propriétés ont changé de mains, contre 34 961 en 2018, selon les données du Dubai Land Department (DLD) publiées par l’analyste du marché immobilier basé à Dubaï, Data Finder.

Les investisseurs se sont rués à Business Bay, le quartier économique central en pleine croissance, qui abrite trois des établissements de The First Group en cours de construction : le The One Hotel at Business Bay de 492 chambres (exploité sous la marque Millennium Place Business Bay), le Sky Bay Hotel Business Bay de 440 chambres (exploité sous la marque Ramada Plaza Business Bay) et le Dolphin Tower at Business Bay de 330 chambres.

Le quartier a enregistré 3 146 ventes en 2019, soit le marché immobilier le plus animé de Dubaï.

Downtown Dubai se classe au second rang avec 2 816 transactions, suivi par Dubai Creek Harbour (2 492), Dubai Hills Estate (2 373) et Dubai South (2 048).

Les ventes sur plan ont compté pour plus de 50 % de l’ensemble des transactions (23 643) enregistrées en 2019. Dubai Creek Harbour arrive en tête de liste avec 2 423 ventes, suivi par Downtown Dubai (2 088), Dubai Hills Estate (1 949), Dubai South (1 942) et Business Bay (1 811).

En ce qui concerne le marché secondaire, International City (1 342 transactions) a surclassé de peu Business Bay (1 335) en termes de ventes totales. Dubai Marina (1 280) se hisse au 3e rang, suivi par Jumeirah Village Circle (1 108) et Jumeirah Lakes Towers (851).

2019 a également marqué un point culminant en termes d’achèvement d’établissements, avec 45 000 unités livrées aux investisseurs – le chiffre le plus élevé en cinq ans.

Avec près de 14 000 ventes (33 % du total) enregistrées entre septembre et novembre, la tendance globale laisse présager une bonne année, en particulier à la faveur de l’excitation et du soutien de l’intérêt à l’approche de l’inauguration officielle de l’Expo 2020 Dubai en octobre.

« Concernant 2020 et la période précédant l’Expo, nous anticipons une progression du nombre de transactions et une stabilisation des prix dans certains quartiers », a déclaré Lynnette Abad, directrice des Données & de la recherche de Property Finder. « Nous avons déjà observé une évolution de la dynamique sur le marché, en lien direct avec l’Expo, et ces tendances devraient se poursuivre tout le long de l’année ».

En effet, la confiance des investisseurs progresse à l’approche de l’Expo 2020 grâce aux prévisions de croissance du PIB et aux importants investissements publics, selon l’analyste de l’industrie, JLL.

Dans son rapport de 2019 sur le marché immobilier des EAU, JLL a cité une étude d’Oxford Economics qui anticipe que la croissance du PIB des EAU devrait progresser de 1,9 % en 2019 à 2,2 % en 2020.

« Les initiatives gouvernementales en faveur de la croissance, l’augmentation des investissements dans le cadre de l’Expo 2020 et les politiques fiscales décidées par les gouvernements fédéraux et locaux devraient renforcer la performance économique », indique JLL. « Dubaï et Abu Dhabi, qui comptent pour la plus grande part du PIB des EAU, mettent en place des mesures afin de faciliter les échanges, d’attirer l’IED, de retenir le capital humain et de renforcer l’environnement économique ».

Selon JLL, la combinaison des projets de grande échelle, des nouvelles règles de délivrance des visas et de l’Expo 2020 devrait également « consolider le nombre de touristes et permettre à Dubaï de conserver son rang de destination mondiale prisée des touristes et de l’IED ».

Environ 25 millions de visiteurs devraient se rendre à Dubaï pour l’Expo 2020, et les participants internationaux viendront de plus de 190 pays.

Les investisseurs devraient également profiter du légendaire ‘effet expo’, un terme inventé par l’universitaire belge Patrick De Groote en 2005 pour décrire la hausse à deux chiffres des prix de l’immobilier enregistrée par les villes hôtes de l’exposition au cours des 30 années précédentes.

Séville, dans le sud de l’Espagne, a enregistré une hausse de 23 % des prix de l’immobilier au cours des cinq années qui ont précédées l’Exposition universelle de 1992, et de 15 % au cours des cinq années qui ont suivies l’événement.

La capitale du Portugal, Lisbonne, a enregistré une progression de 18 % au cours des trois années qui ont précédées son exposition en 1998 et de 60 % au cours des cinq années suivantes, tandis qu’Hanovre en Allemagne, qui a accueilli l’événement en 2000, a vu ses prix augmenter de 12 % avant et de 40 % après l’événement.

« Le gouvernement a pour objectif de soutenir une croissance à long terme pour Dubaï », a commenté Mireille Azzam Vidjen, directrice du service Conseils stratégiques de JLL MENA dans un entretien publié sur le site Web de l’analyste.

« L’environnement économique apprécié de [la ville] est de plus en plus complété par des infrastructures de santé et d’éducation, ainsi que par des complexes de loisir haut de gamme qui, à terme, attirent les travailleurs qualifiés et créent un important réservoir de talents dont les entreprises peuvent profiter ».

« L’Expo a un rôle à jouer à cet égard. L’environnement, les technologies, la cybersécurité et la connectivité devraient consolider la position de Dubaï de ville globale de premier plan », a-t-elle ajouté.

Selon Najeeb Mohammed Al-Ali, directeur exécutif du bureau en charge de l’organisation de l’Expo 2020, « L’Expo 2020 aura un impact sur le futur des EAU ».

« En stimulant le secteur du tourisme, en soutenant la diversification économique et en ayant un impact économique durable, elle consolidera la position des EAU de première destination pour les affaires, les loisirs et les investissements dans la région et au-delà », conclut-il.

PERFORMANCE DU MARCHÉ IMMOBILIER DE DUBAÏ 2019

Total des transactions : 41 988 (20 % annuel)

Classement des quartiers en termes de volume total des ventes

  1. Business Bay 3 146 transactions
  1. Downtown Dubai 2 816
  2. Dubai Creek Harbour 2 492
  3. Dubai Hills Estate 2 373
  4. Dubai South 2 048

Classement des quartiers en termes d’investissement (sur plan)

  1. Dubai Creek Harbour 2 423
  1. Downtown Dubai 2 088
  2. Dubai Hills Estate 1 949
  3. Dubai South 1 942
  4. Business Bay 1 811

Classement des quartiers en termes d’investissement (secondaire)

  1. International City 1 342
  1. Business Bay 1 335
  2. Dubai Marina 1 280
  3. Jumeirah Village Circle 1 108
  4. Jumeirah Lakes Towers 851
Dubai property investment opportunity - The First Group

Nous avons remarqué que
vous n'avez pas téléchargé
notre rapport exclusif sur les
investissements hôteliers.

En savoir plus sur
les opportunités lucratives à Dubaï.

Accéder au rapport

Remplissez le formulaire pour accéder à votre rapport exclusif !

Chiffre invalide

Merci d'avoir téléchargé le Rapport sur les investissements hôteliers