The
First
Group

DUBAÏ ENTEND RENFORCER SES RELATIONS AVEC L'AFRIQUE

DUBAÏ ENTEND RENFORCER SES RELATIONS AVEC L'AFRIQUE

Le nombre de visiteurs africains se rendant à Dubaï s'est élevé à 955 000 en 2018, contre 789 000 en 2017, soit une croissance de 18 % par rapport à l'année précédente.

L'Afrique a compté pour 6 % des 15,92 millions de visiteurs internationaux à Dubaï en 2018, soit autant que les Amériques et plus que l'Australasie (2 %).

La popularité grandissante de Dubaï auprès des visiteurs africains reflète son statut de plus important centre touristique et économique de la région du CCG.

Selon la Chambre de commerce et d'industrie de Dubaï, grâce à sa « situation stratégique et à ses excellentes infrastructures logistiques », le commerce hors-pétrolier entre l'émirat et l'Afrique a progressé de plus de 700 % depuis 2002, tandis que de 2008 à 2013, les échanges bilatéraux entre les deux partenaires ont progressé de 141 % pour s'élever à 25 milliards.

Un nombre grandissant d'entreprises africaines s'établissent ou relocalisent leurs activités à Dubaï dans l'objectif de tirer profit des lucratifs marchés régionaux et d'attirer les investissements étrangers. L'un des plus grands conglomérats africains, le Stallion Group nigérian, a récemment relocalisé son siège social mondial à Dubaï.

Selon le rapport Bridging the Red Sea d'emerge85, Dubaï est devenue un « important centre pour les entreprises africaines cherchant à consolider leurs relations internationales ».

« Dubaï est l'une des rares villes capables de faciliter les échanges et la logistique pour la classe émergente africaine, en particulier pour les entreprises du Kenya, du Nigeria et d'Afrique du Sud », explique le rapport. « Aussi, la ville est un lien essentiel pour l'histoire africaine ».

Dubai property investment opportunity - The First Group