2019 EN REVUE (1re PARTIE)

2019 EN REVUE (1re PARTIE)

2019 a représenté une nouvelle période de solide croissance pour l’économie de Dubaï et de consolidation de sa réputation comme l’une des premières destinations au monde pour les affaires, le tourisme et l’investissement. Dans le premier de notre série en deux volets, nous revenons sur les moments marquants du premier semestre de l’année.

JANVIER

Dubaï cible les investisseurs immobiliers américains : Le Dubai Land Department (DLD) a dévoilé des plans visant à cibler les investisseurs immobiliers américains après avoir reçu une délégation comprenant plus de 150 agents immobiliers et 11 investisseurs américains. La délégation a passé une semaine à Dubaï pour comprendre pourquoi le marché immobilier de la ville est si dynamique et prendre connaissance de ses réglementations de classe mondiale en matière d’immobilier, ainsi que ses mesures de protection pour les investisseurs étrangers. La visite fait suite au récent rôle de partenaire stratégique mondial joué par le DLD lors de la conférence & expo American 2018 REALTORS (NAR) à Boston aux États-Unis.

Les zones franches de Dubaï ont généré 107 milliards de dollars en 2018 : Les autorités gouvernementales ont annoncé que le volume total des échanges dans les zones franches de la ville a progressé de 22 % par rapport à l’année précédente au cours des neuf premiers mois de 2018. Les données, publiées par le Conseil des zones franches de Dubaï, indiquent que des échanges d’une valeur de 107 milliards de dollars ont été enregistrés dans les zones franches au cours de la période étudiée, comptant pour 41 % du total des échanges réalisés à Dubaï au cours de la période. Les zones franches de Dubaï attirent depuis longtemps les investisseurs internationaux, notamment les entreprises multinationales, qui apprécient l’exemption fiscale et les droits de propriété à 100 % par les étrangers. Selon le Conseil des zones franches de Dubaï, les 24 zones franches de l’émirat ont compté pour 31,9 % du PIB de Dubaï, avec des importations d’une valeur totale de 58,5 milliards de dollars et des exportations et réexportations d’une valeur de 49 milliards de dollars.

FÉVRIER

Dubaï attire les start-ups : Plus de 2 200 nouvelles licences commerciales ont été délivrées à des start-ups en février, soit une croissance de 37 %, selon le Department of Economic Development (DED) de Dubai. Les principales industries ayant bénéficié de l’afflux de nouvelles entreprises étaient les secteurs de l’immobilier, de l’hospitalité et de la construction de la ville, selon le DED. Ces nouvelles entreprises sont une bonne nouvelle pour le marché de l’emploi de la ville, car elles ont publié plus de 8 500 nouvelles offres d’emploi en février. En outre, le DED a annoncé avoir enregistré 25 269 immatriculations d’entreprises et délivrances de licence en février, soit une croissance de 27 % par rapport à février 2018.

MARS

Le Festival de l’immobilier de Dubaï de retour en 2019 : Le Festival de l’immobilier de Dubaï (DPF) fait son retour ce mois avec plus de 20 000 visiteurs. Le DPF, qui est organisé par le Dubai Land Department (DLD), présente les opportunités d’investissement sur le prospère marché immobilier de Dubaï. Cette année, l’événement a attiré des promoteurs immobiliers, des sociétés immobilières de premier plan des EAU et internationales, des institutions financières, des banques et des investisseurs, a annoncé le DLD dans une déclaration.

Les salons commerciaux génèrent un chiffre record de 13,1 milliards d’AED pour l’économie de Dubaï : Le World Trade Centre de Dubaï a révélé que les salons commerciaux organisés à Dubaï en 2018 ont contribué à une hauteur record de 13,1 milliards d’AED (3,57 milliards de dollars) pour l’économie de l’émirat. Le chiffre représente 3,3 % du PIB de l’émirat en 2018. Le DWTC a organisé un total de 97 expositions, salons commerciaux, conventions et conférences en 2018. Selon le rapport, chaque AED dépensé au cours des événements organisés par le DWTC génère 4,4 AED supplémentaires pour les secteurs complémentaires et l’économie de Dubaï au sens large.

AVRIL

L’impact économique positif de l’Expo : Un nouveau rapport publié par EY dévoile l’impact positif qu’aura l’organisation de l’Expo 2020 sur l’économie des EAU. Le rapport d’EY, intitulé ‘L’impact économique de l’Expo 2020 à Dubaï’, prévoit que la valeur ajoutée brute (VAB) totale que l’organisation de l’événement aura sur l’économie des EAU s’élèvera à 122,6 milliards d’AED (33,4 milliards de dollars) entre 2013 et 2031. Au cours de cette période, l’événement devrait également soutenir environ 905 000 emplois à plein temps dans le pays. D’un point de vue positif pour le secteur des petites et moyennes entreprises (PME) de Dubaï, à ce jour, 75 % des contrats concernant l’Expo 2020 ont été attribués à des PME, représentant environ 20 000 fournisseurs enregistrés de 150 pays.

L'activité du marché immobilier soutient la croissance du PIB de Dubaï : Le secteur de l’immobilier de Dubaï a progressé de 7 % par rapport à l’année précédente en 2018 et a compté pour 25 % de la croissance totale du PIB l’an dernier, selon les dernières données publiées par le Centre de statistiques de Dubaï (DSC). Les données indiquaient également que l’économie de Dubaï avait progressé de 1,94 % par rapport à 2017. Les activités commerciales de Dubaï ont compté pour 18,1 % de la croissance globale du PIB en 2018, suivies par l’immobilier, les transports et le stockage, ce dernier ayant contribué pour 13 % de la croissance du PIB. Le secteur des services d’hébergement et de restauration (hôtels et Restaurants) a progressé de 4,5 % en 2018 par rapport à 2017, soutenant la croissance économique globale de 11,5 %. Les données du DSC indiquent que les réservations d’hôtels et d’appart-hôtels ont progressé de 3,2 % en 2018 par rapport à 2017.

Les hôteliers internationaux voient le solide potentiel de Dubaï : Un nouveau rapport de MEED Projects prévoit que la ville sera l’un des principaux bénéficiaires des investissements de plusieurs milliards de dollars prévus dans la région au cours des cinq prochaines années. De nouveaux développements hôteliers d’une valeur de près de 30 milliards de dollars vont être livrés au Moyen-Orient et en Afrique du Nord entre aujourd’hui et 2023, les EAU et Dubaï comptabilisant de nombreux projets. Selon Ed James, directeur des Contenus et des analyses du service de suivi des projets de MEED Projects : « Plus de 800 nouveaux hôtels d’une valeur de plus de 44 milliards de dollars ont été construits au cours des sept dernières années au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Les EAU sont les principaux contributeurs de cette progression, avec des contrats de construction d’hôtels d’une valeur de plus de 20 milliards de dollars depuis 2012. Ce total est plus de deux fois supérieur au montant du second pays, l’Arabie Saoudite, avec des contrats hôteliers d’un peu plus de 10 milliards de dollars au cours de la même période ».

Le développement des infrastructures soutient l’IED à Dubaï : L'investissement étranger direct (IED) dans l'économie de Dubaï s'est élevé à 22,2 milliards d'AED au premier trimestre 2019, principalement dans le développement d’infrastructures vitales. Ce chiffre marque une impressionnante croissance de 304 % par rapport à la même période en 2018, selon les données de l'Agence de développement et d'investissement de Dubaï de Dubai FDI Monitor (Dubai FDI).

MAI

Les EAU accordent la résidence permanente aux riches investisseurs : Le statut de Dubaï comme l’une des destinations les plus populaires au monde pour les investissements devrait se consolider suite au lancement d’un nouveau programme par le gouvernement des EAU, qui accorde aux riches investisseurs la résidence permanente dans les émirats. En lançant le système de Golden Card, les autorités des EAU ont accordé à 6 800 étrangers – qui ont investi un total combiné de 100 milliards d’AED (27 milliards de dollars) dans les émirats – la résidence permanente dans le pays. En outre, un programme de visas de résident de 10 ans – le premier de ce genre offert dans le CCG – a été mis en place pour les investisseurs ayant engagé au moins 10 millions d’AED dans l’économie du pays, ainsi que pour les entrepreneurs et les professionnels très qualifiés et leurs familles. Les investisseurs ayant engagé au moins 5 millions d’AED dans l’achat d’une propriété peuvent également demander un visa de cinq ans sans parrainage. Pour les familles, les autorités ont confirmé que les frais de renouvellement pour les enfants parrainé s’élèveraient à 100 AED au-delà de 18 ans ou après avoir achevé leur éducation secondaire ou supérieure. Le coût du visa de résident de 10 ans s’élève à seulement 1 150 AED (313 dollars) par appliquant.

Les clients de Visa ont dépensé plus que jamais à Dubaï : De nouvelles données publiées par Visa ont révélé qu’à Dubaï, les dépenses des visiteurs et le volume total de transactions par cartes de crédit de la société avaient considérablement progressé en 2018. La société a annoncé qu’aux EAU, les dépenses effectuées par carte de crédit Visa avaient progressé de 4 % pour s’élever à 22,8 milliards d’AED (6,21 milliards de dollars) en 2018, tandis que le nombre total de transactions Visa réalisées par les visiteurs internationaux dans les Émirats avait progressé de 22 % par rapport à l’année précédente. En termes de marchés sources, l’Arabie Saoudite se classe en tête de liste des dépenses par carte Visa, suivie par les États-Unis, le Royaume-Uni, la Chine, la Russie, le Koweït, l’Inde, Oman, Bahreïn et l’Australie.

Le secteur du tourisme continue à progresser : Dubaï a accueilli 4,75 millions de visiteurs internationaux au premier trimestre 2019, soit une croissance de 2 % par rapport à l’an dernier. L’augmentation du nombre de visiteurs a fait progresser le taux d’occupation moyen des hôtels de la ville à 84 % au T1, pour un nombre de nuitées de 8,63 millions, selon Dubai Tourism. L’Inde a de nouveau représenté le premier marché touristique source de Dubaï au T1 avec 564 836 visiteurs, suivie par l’Arabie Saoudite avec 411 586 visiteurs et le Royaume-Uni avec 326 586 visiteurs. La Chine a de nouveau été le marché source de Dubaï affichant la plus forte croissance en dehors du CCG avec 291 662 visiteurs, soit une croissance de 13 % par rapport à l’année précédente, ce qui lui permet de se hisser au 4e rang global. Oman se positionne au 5e rang avec 263 182 visiteurs. Le Sultanat a également représenté le marché régional affichant la croissance la plus rapide avec 27 % par rapport au T1 2018.

Ciel, le plus grand projet de The First Group à ce jour, remporte de prestigieux prix de l’industrie : Ciel, le magnifique projet hôtelier de The First Group en cours de construction à Dubai Marina qui, une fois achevé, sera l’hôtel le plus haut au monde, a été distingué dans quatre catégories des prestigieux Africa & Arabia Property Awards de Dubaï de cette année. Le gratte-ciel caractéristique a été récompensé dans les catégories Architecture d’hôtel, Construction et design d’un nouvel hôtel, Gratte-ciel commercial et Architecture de gratte-ciel résidentiel.

JUIN

Dubaï citée parmi les ‘villes les plus influentes au monde : Dubaï figure au 11e rang mondial de l’Indice The Future Brand Country Index 2019. Le rapport, publié par le cabinet-conseil en image de marque FutureBrand, classe également les EAU au 1er rang des pays les influents du Moyen-Orient et 16e plus important à l’échelle mondiale. Le rapport interroge 2 500 personnes à travers le monde et leur demande d’évaluer 75 pays en fonction de leur perception de la qualité de vie, de l’environnement économique, de leur production culturelle, de leurs valeurs sociales et de leur intérêt comme destination touristique.

Les transactions immobilières progressent de 41 % à Dubaï par rapport à l’an dernier entre janvier et mai : La valeur totale des transactions immobilières à Dubaï s’est élevée à 34 milliards d’AED (9,25 milliards de dollars) au cours des cinq premiers mois de 2019, soit une croissance de 41 %, selon les données publiées par le Dubai Land Department (DLD). Le DLD a indiqué que les ventes d’appartements résidentiels et de commerces comptaient pour 50 % (17 milliards d’AED) du total, suivies par les acquisitions foncières (41 %/14 milliards d’AED) et les ventes de villas (8,8 %/3 milliards d’AED). Les propriétés existantes et les achats sur plan étaient comptabilisés dans tous les totaux. Le DLD a attribué la forte croissance du volume des ventes aux orientations du gouvernement visant à soutenir le marché, notamment la décision d’accorder des visas de résidents aux investisseurs, ainsi que la facilitation de l’implantation des nouvelles entreprises dans l’émirat.

Les EAU figurent parmi les cinq économies les plus compétitives au monde : Les EAU figurent pour la première fois parmi les cinq économies les plus compétitives au monde dans le dernier rapport sur la compétitivité mondiale d’IMD, marquant un moment important pour les émirats, qui s’efforcent d’atteindre leurs objectifs de diversification économique dans le cadre de sa Vision 2021. Le résultat couronne une exceptionnelle progression dans le classement, les EAU se classant au 16e rang en 2016. Les EAU se classent au premier rang Mondial pour l’efficacité économique, surclassant d’autres économies dans les domaines tels que la productivité, la transformation digitale et l’entrepreneuriat. Créés en 1989, les classements de la compétitivité mondiale d’IMD tiennent compte de 235 indicateurs économiques et analysent 63 grandes économies à travers le monde.

Nous avons remarqué que vous n'avez pas téléchargé notre rapport exclusif sur les investissements hôteliers.

En savoir plus sur les opportunités lucratives à Dubaï.

Accéder au rapport

Remplissez le formulaire pour accéder à votre rapport exclusif !

Chiffre invalide

Merci d'avoir téléchargé le Rapport sur les investissements hôteliers